Un très beau Week-end sur les concours NPDC pour Philippe Boutier et son fils Maxime (Loisons-sous-Lens)

Retour sur les concours de Bressols et Châteauroux du 1e Aout, Boutier Philippe (père, 63 ans) et Maxime (fils, 33 ans) de Loison-sous-Lens se classent systématiquement sur les premières places du podium Nord-Pas-de-Calais quelque soit la catégorie.

Le tandem joue à la société de Harnes (enlogement des fédéraux à Avion). Philippe a toujours été en contact avec des colombophiles dès son plus jeune âge, trois de ses grands oncles étaient colombophiles, Victor Freville (région parisienne), Henri Guilluy et Charles Leflon (groupement de Lens). En 1990, il installe le pigeonnier actuel à Loison-sous-Lens. Son fils Maxime, passionné lui aussi, suit la colonie à distance car il vit en Belgique.

Ils aiment jouer toutes les distances même si l’objectif principal est le fond (400-600 km). « Nous jouons occasionnellement les inters … Et nous aimerions, dans les années à venir, orienter une plus grande partie de la colonie sur ces concours ».

La colonie se compose de 250 oiseaux dont 50 veufs et 20 veufs joués de façon classique (les partenaires de ces veufs/veuves ne sont pas joués). Chaque années il y a environ 80 jeunes et une vingtaine de tardifs.

Origines

A la base, ce sont des pigeons de Michel Decocq (Vendin-le-Vieil) puis sont venus des introductions de joueurs locaux : Bernard Gardinal (Loison-sous-Lens), René Lepoivre, Roland Betrémieux (Haisnes), Morel P&F,  des œufs de Claude Candotti et enfin 2 pigeons de chez De Rauw Sablon (via Broucke F, origines cultivées par les frères Podziadly). Une introduction de Hilaire et Gilbert Surinx (Belgique) a aussi fait souche.

Deux pigeons de base ont été utilisés comme étalons et croisés avec les introductions:

  • Le 607 070-03, c’est le “Montauban”, plus de 15 prix dans le fond et le 13ème/3897 Montauban 2006.
  • Le 123 138-03, le “Surinx”, qui a fait le 3ème de 9535 pigeons (St Junien 2011), 4ème de 4301 pigeons (Limoges 2009) et 13 prix de fond (mis à la reproduction à 4 ans).

 

Côté soin, les veufs ne reçoivent plus aucun traitement durant la saison, ni contre la trichomonose, ni pour les voies respiratoires. « Nous privilégions la santé naturelle des pigeons ».

121 524-20, la star de Châteauroux II

C’est un mâle écaillé. Il a 5/9 cette année avec des prix de tête, très prometteur. Il a été perdu 1 mois à jeune d’où son nom: “The Revenant”. Son père est un 100% De Rauw Sablon. “Sa mère est une fille de notre Surinx.” C’est un demi frère par le père du 1er NPDC Châteauroux vieux et par la mère du 2ème NPDC Châteauroux vieux.

2021:

  • Montoire : 16/518
  • Saint Philibert : 4/440
  • Châteaudun : 56/390
  • Royan : 14/261 (groupement)
  • Châteauroux : 1er/2857 NPDC, plus grande vitesse du contingent (9523 pigeons)

 

 

251 388-19

C’est un mâle bleu. il a 5/8 cette année. Son père est un 100% De Rauw Sablon. Sa mère est une fille de notre Surinx. Un couple de base, c’est un frère de nombreux cracks, le 309 341 15 (2/2600 Argenton 2016, 3/3634 Blois 2018), le 309 340-15 (9e As pigeon de France toute catégorie 2020), 251 318-19 (4e As pigeon de France toute catégorie 2020) etc. Baptisé EasyJet avec ces nombreux prix de tête.

2020:

  • Châteaudun : 46/1268
  • Châteaudun : 10/522
  • Châteaudun : 2/235

2021:

  • Châteaudun : 43/880
  • Montoire : 18/573
  • Royan :64/429
  • Châteauroux : 1er/2707

 

185 899-18, le tardif 

“C’est un mâle bleu. Son père est le deuxième pigeon acheté à la vente Morel P&F, un meunier, sa mère est la bronzée, fille de notre Surinx et mère du 1er NPDC 1 an“. A noter que la 1er NPDC femelle sur Bressols, 251 343-20 a aussi pour mère la bronzée … Une sacrée reproductrice.

C’est un tardif de 2018, ce pigeon est en train de se construire un sacré palmarès, mais avec deux fois 2e NPDC, il mérite bien son nom de Poulidor. Il a 5/8 cette année et a enchainé les 3 derniers fédéraux avec prix (St Junien, Royan et Châteauroux).

2020 :

  • Chateaudun : 1/674
  • Chateauroux : 1/514 Groupement, 2e/2581 NPDC

2021 :

  • Chateauroux : 2/316 Groupement, 2/2707 NPDC

 

 

251 360-19

Il a 5/8 cette année et a enchainé les trois derniers fédéraux Saint Junien, Royan et enfin 3ème/1438 NPDC à Bressols.

Son père est un pigeon acheté à la vente totale de Morel P&F, qui a 15 prix dans le fond. Sa mère est une reproductrice dans laquelle on retrouve un As pigeon de Roland Betrémieux aussi acheté à sa vente totale ainsi que les origines du Montauban et du Surinx.

 

 

 

 

Nous vous recommandons aussi