Jérémy Goncalves 1e NPC Argenton, chronique d’une réussite

Samedi 21 mai, 21 840 pigeons s’envolent depuis Argenton pour le premier concours fédéral de la saison. Jérémy Goncalves de Carnin fait le premier prix avec le Fr 344810-19 qui a volé à 1363.18 m/min. Une belle récompense pour la petite colonie.

FR 344810.19 1e NPC Argenton 2022 devant 21843 pigeons !

Jérémy prend sa première licence en 1999, au départ il élevait quelques pigeons pour le plaisir « C’est en m’intéressant à la capacité des pigeons de rentrer le plus vite possible que j’ai commencé la colombophilie, c’est comme ça que j’ai eu le virus ». Les colombiers sont installés à Carnin depuis 2016.

Après un premier prix sur Châteaudun, il a testé ses voyageurs sur les fédéraux et y a prit goût. Ses concours de prédilections sont Argenton, Châteauroux ou encore Saint-Junien. « J’ai aussi investi pour aller plus loin mais il faut être patient, les résultats viendront plus tard. Je veux les préparer un ou deux ans et ensuite les essayer ».

Pour Jérémy la colombophilie d’aujourd’hui nécessite plus de minutie qu’auparavant « La concurrence est devenue tellement rude et avec internet les gens peuvent acheter plus facilement et savent où aller pour se renforcer et faire la différence ».

Casier de veuf

Les vieux pigeons sont joués au veuvage total, les yearlings (il y en a environ 10) sont au célibat. Quelques yearlings peuvent avoir une femelle histoire de se motiver. Les femelles n’ont pas forcément de mâle attitré, il y a deux équipes :  celles qui montrent de bons résultats dans les concours de vitesse restent en vitesse, les autres doivent marquer dans les concours de demi-Fond et Fédéraux. Mais elles ne sont jamais arrêtées « elles partent toutes les semaines soit en vitesse soit en demi-fond. Après Argenton elles sont parties, le week-end suivant, à 320 km (La Ferté Saint- Aubin) avec 7 prix de 9 engagés (5e,29,42,44,49,62 et 67 / 306 femelles). » Pour Jérémy, c’est aussi un bon moyen pour qu’elles ne s’accouplent pas entres elles.

Des plaques chauffantes permettent d’éviter l’humidité, ci-dessus à droite le compartiment des yearling, peu chargé.  Les mâles sont partagés entre les demi-fond et les fédéraux.

Jérémy est chauffeur de taxi de profession, du fait de son travail et de son organisation la colonie compte moins de 100 pigeons. Environ 40 jeunes sont faits chaque année avec une dizaine de couples reproducteurs.  Les origines sont connues : Francis Baillet, Damien Baert pour le demi-fond, Vandeheed et Roodhooft

Avant de partir pour Argenton l’équipe de vieux avait fait 4 concours de vitesse « Ils ne sont pas allés en demi-fond (Châteaudun) à cause du temps ». Le premier (344810) est un pigeon régulier, blessé à la gorge l’an dernier, il a pu se révéler cette année. C’est un pigeon vif et extrêmement curieux, c’était le premier arrivé lors des deux derniers concours de vitesse précédant Argenton. D’ailleurs Jérémy a eu un problème avec son constateur électronique « le temps de régler mon problème d’électronique le 810 a perdu des places dans le classement, vu l’heure il était en tête, mais seule la constatation fait foi ! »

Le père de l’argenton

Pour les soins tout est simplifié au maximum, un traitement contre la trichomonose et la coccidiose est envisagé avant d’entamer la saison puis selon le déroulement de la saison. Jérémy préfère éviter de donner des vitamines « Seulement lors de périodes clés comme après une vaccination ». Il vaccine contre la paramyxo mais aussi avec un triple vaccin (Paramyxovirose Herpès Adenovirus) pour plus de tranquillité.

Le programme alimentaire des voyageurs est basé sur trois mélange d’une même firme avec un mélange récupération au retour puis un light pendant la semaine et un mélange sport. Le jour de l’enlogement Jérémy redonne du “Récup”. Les jeunes reçoivent du mélange élevage jusqu’à la première volée puis du “Youngsters” pour tout le reste de la période sportive sauf au retour où ils ont le même mélange de récupération que les vieux.

Un des deux compartiments pour les jeunes de l’année (40 en 2022)
De grandes volières pour les jeunes, Jérémy donne a boire dans le petit bac bleu sur le côté de la volière.

En revanche ce qui est frappant c’est l’espace dont dispose les pigeons, beaucoup de colombiers avec peu de pigeons, en particulier pour les jeunes. En 2021, les jeunes ont été démarrés tard et n’ont fait que les 4 derniers concours de vitesse « C’est pour ça que j’ai démarré tranquillement les yearlings, en revanche je n’ai pas eu l’adéno ». Cette année ils seront démarrés début juin pour qu’ils acquièrent plus d’expérience.

Encore bravo pour cette belle victoire et bonne continuation !

 

LG

Nous vous recommandons aussi