La Famille Boutier en mode hivernale

Apres la saison des concours et un peu de repos les accouplements peuvent commencer pour faire naitre de futurs jeunes champions

A quelle date accouplez-vous vos pigeons ?

Chez nous les reproducteurs sont toujours accouplés le dernier week end de novembre”. Cette année, cela tombait le week end du 27-28. Les jeunes naissent aux alentours de Noël et les jeunes sont sevrés un mois plus tard. Cette année, la famille Boutier a accouplé 21 couples de reproducteurs, majoritairement des couples pour jouer les concours de fond d’un jour. Pour les accouplement, la colonie dispose de 12 boxes pour les couples principaux et d’un pigeonnier pour les 9 couples restants dont certains servent d’éleveurs pour les jeunes des meilleurs couples de reproducteurs.

“Lorsque les œufs des reproducteurs sont passés à des éleveurs ou si les premiers œufs sont clairs, nous changeons de femelles assez facilement pour le deuxième tour. Nous faisons rarement repondre dans la foulée la même femelle si le couple n’élève pas, et n’enlevons jamais les œufs pour stimuler la reponte ce qui a tendance à faire forcer les femelles. Nous avons un large panel de femelles reproductrices, ce qui nous permet d’avoir la possibilité de changer de femelles et de les préserver au mieux.”

Par exemple, cette année deux femelles de 2012 qui encore ont bien pondu et nous avons  plusieurs femelles de 2013, 2014 qui reproduisent encore parfaitement. Notamment les mères des 1er et 2ème NPC Châteauroux 2021, qui sont de 2013 et 2014. Ces pigeonnes de 8 et 9 ans ont  encore bien pondue cette année. Par contre le résultat a été plus décevant chez les vieux mâles avec beaucoup d’œufs clairs malheureusement (10 ans et plus).

 

Accouplez vous d’abord vos reproducteurs ou voyageurs ?

“Depuis très longtemps, nous n’accouplons plus les voyageurs en hiver, et à vrai dire avons réduit progressivement l’élevage en général avec les veufs.” Cela représentait énormément de travail en hiver (et en été) et avait tendance à fatiguer les mâles pendant le poussage à nid et l’élevage. Les couples ne peuvent pas être bien choisis comme avec les reproducteurs et les résultats des jeunes sont parfois décevants. Cela évite également d’avoir un important et unique tour.

De ce fait, nos hôtes accouplent les veufs (et veuves) qu’en fin de saison pour un couvage et certains œufs sélectionnés des meilleurs voyageurs sont passés à des éleveurs. Les veufs n’élèvent pour ainsi dire plus du tout ni avant ni après la saison sportive. ” Nous ne savons pas si c’est complétement bénéfique mais cela n’est pas incompatible avec des bonnes performances et donne beaucoup moins de travail donc probablement nous ne changerons plus sur cet aspect.

Combien de tournées de jeunes faites vous avec vos reproducteurs ?

Les reproducteurs des box continuent d’élever pour au moins deux tours, mais comme expliqué plus haut, les femelles sont parfois changées voire le couple entier. Récemment nous changeons parfois les couples ou les femelles pour des pigeons supposés de plus grand fond. Les couples préférés de fond ou grand fond peuvent élever 4-5 tours, ce qui nous permet d’avoir beaucoup de jeunes des pigeons importants mais en même temps a le désavantage de sevrer des nouveaux jeunes dans le pigeonnier de jeunes et perturber les volées.

On ne peut pas tout avoir ! “Nous ne sommes pas vraiment des joueurs de jeunes donc ce n’est pas bien grave. Un autre avantage est que les jeunes élevés plus tard subissent moins de pertes et ont moins de maladies en général.” Cela permet donc de ne pas tout miser sur les premier et deuxième tours pour lesquels les déceptions sont parfois très importantes ces dernières années, notamment avec les pertes.

Depuis deux années, nous faisons également une vingtaine de tardifs et sommes très contents avec ce système, les tardifs passent un hiver tranquille avec peu de pertes et en super santé.

 

Ont-ils des produits complémentaires ?

Les pigeons reçoivent les produits de la gamme Chevita et Bifs. Dans la gamme Bifs, un des produits pour l’élevage que nous utilisons est l’oligofertile. Beaucoup de pierres à picorer et grit, évidemment. Lorsque les jeunes sont là, de la patée aux œufs est un des extras principaux. Les pigeons ne sont plus traités contre la trichomonose avant ou pendant l’élevage depuis des années sans aucun problème.

 

A quelle date les mâles sont ils séparés de leur femelles ?

Les derniers couples reproducteurs peuvent élever jusque mai/juin et ensuite sont séparés et mis en volière, parfois certains sont accouplés pour soutenir la tournée de tardif mais seulement 12 couples dont beaucoup servent d’éleveurs. Les autres sont en repos jusque fin novembre ou servent de mâle veuf pour les femelles de jeu.

Vos veufs sont ils réaccouplés pour une couvaison de 5/6 j ou pas avant la mise au veuvage ?

Jusqu’à récemment, les veufs étaient accouplés en mars pour un couvage de 5-6 jours avant la saison, parfois joués après avoir été découplés ou joués sur le couvage avant d’être ensuite découplés. C’était un système que j’aimais bien personnellement (Maxime). Récemment, mon père (Philippe) préfère ne plus laisser pondre du tout et les veufs et veuves sont juste pré-accouplés pour queleque jours

Il y a certainement des avantages et des inconvénients à tous systèmes. Certainement la mue de la première plume et le rythme de mue est décalé avec le système actuel.

 

Joris “CLP”

Nous vous recommandons aussi