Science et colombophilie avec Martial Maindrelle

Féru de science et coulonneux, c’est tout naturellement que le Docteur Maindrelle s’est penché de près sur les dernières trouvailles scientifiques : gènes de performances, sélection, vaccins … Autant de sujets dont il aime discuter.

Sur son site Aviator’s loft, Martial a traduit et publié des dizaines voire des centaines d’articles traitant de la colombophilie. On y retrouve toutes les dernières actualités vétérinaires. Intéressé très tôt par les gènes de performances Martial a fait tester ses meilleurs pigeons « Toute la lignée des Lemmens et des cannonball avaient les deux gènes de performances LDHA et DRD4 ». Partant de ce constat Martial sélectionne avec cette nouvelle méthode « Aujourd’hui 75% de mes pigeons ont les gènes, je prends les gènes comme base et ensuite je sélectionne sur les résultats… Comme les ont toujours faits ».

En plus des gènes de performances, Martial participe aux olympiades et autres one loft races. Le but étant de se mesurer aux autres colombophiles de cette planète. On retrouve, par exemple, les pigeons de Martial en Bulgarie où les conditions sont totalement différentes de celles rencontrées en Normandie. Et bien souvent les résultats sont au rendez-vous.

Pour les soins il n’y a pas de marque ni de produit en particulier « Pour en avoir discuté avec des champions belges ou Hollandais bien connus, très peu applique un programme précis. Les produits complémentaires ça donne un plus mais ça ne fait pas tout ». Une fois le dernier concours passé, les pigeons sont à l’eau clair seul du vinaigre de cidre et un peu de vitality (pour la mue) peuvent être mis dans l’abreuvoir.

En yearlings mâles et femelles sont joués au célibat. Martial accorde peu d’importance à la motivation mais il arrive que les deux sexes se retrouvent au retour d’un entrainement “ce qui donne un peu de motivation” affirme le colombophile. Ci-dessus les femelles yearlings avec quelques femelles de veufs.

Début novembre les pigeons sont vaccinés contre la paratyphose et la paramyxovirose.  Les jeunes pipant reçoivent un vaccin combiné pour L’adénovirose et le circovirus

Tout est ouvert, même en plein hiver

LG

Nous vous recommandons aussi