Quand la nature reprend le pouvoir : visite chez Jean Pachla, le grand champion d’Harbonnières.

C’est le moins que l’on puisse dire, chez Jean Pachla, c’est la qualité du pigeon qui prime.

 

Nous étions venus voir de beaux pigeons, nous ne sommes pas repartis déçu !

Jean  à plusieurs passions : pécheur, chasseur, piégeur (mandaté), et  fait concourir ses chiens. Il est toujours à l’extérieur, et toujours très occupé,  alors « pas de temps pour les pigeons » sauf pendant la saison des concours, où là le champion réapparait. Après Perpignan et jusqu’en mai, c’est soin minimum, des grains (de qualité) et de l’eau. « Ils vivent leur vie » dit Jean. « Pas le temps pour les pigeons ! Ils ne me revoient plus. Ils ont à boire et à manger c’est tout !»

Le colombier des pigeons d’un an

Quand arrive le premier fédéral, à la remise en route quand les pigeons sont en panier, c’est l’heure du grand nettoyage.  Et après ce premier objectif de la saison les pigeons un traitement contre les vers est mis en place, suivi d’un traitement tricho. Ce sont les seuls traitements que les pigeons recevront pendant la saison.  Bien-sûr les pigeons ont été vaccinés contre la “pmv “obligatoire.  C’est son ami de Roncq Emile Bailly qui pique la colonie au mois de mars. Pour la coccidiose, Jean envisage cette année de faire une cure de curcuma (5 à 10 g sur 1 kg de grain) suivant les conseils d’Alexandre Margris.

Une partie des installations, le côté vieux pigeons, femelles et mâles

Question nourriture, Jean utilise un mélange commercial de qualité, et monte en gamme pour les concours internationaux. Comme nous l’avons vu plus haut, en saison les soins sont  très minutieux et raisonnés « je reste le plus loin possible de l’armoire à pharmacie, je fais mes tisanes moi-même et j’utilise un mélange dépuratif fait maison à base d’orge pour bien les descendre entre deux concours ». Jean n’utilise pas beaucoup de produit complémentaire, mais il tient à souligner qu’il utilise  le FormXtra de Mappsystem, qui est le seul produit qui a réglé son problème de fientes liquides chez ses mâles d’un ans.

Jean présente une favorite, toujours la lignée Tossens X Catrysse

 

La colonie se compose de 140 pigeons de jeu (males et femelles). Pour un amateur de la 1ere région colombophile, c’est énorme, mais pour un joueur de la Somme, c’est une (toute) relative petite colonie.

Selon Jean: “pour les joueurs de la Somme et des points avant, il faut beaucoup de pigeons car les pertes sont énormes même sur les petites distance « mes deux bonnes femelles qui ne rentrent pas le lendemain, je sais que c’est fini, je ne le reverrai pas ». C’est un concept difficile à comprendre pour ceux qui jouent fond de rayon, où la plus part du temps les pigeons de grand-fond quand ils se ratent sur les distances préparatoires, ils arrivent quand même à rentrer au bout de quelques jours.

Les meilleurs pigeons de la colonie viennent d’un croisement de son ancienne souche, des vitessiers de la lignée de son père formée par des pigeons de feu Joseph Debacker de Fricourt qui cultivait les Cattrysse de Moere, croisés sur les Pol Tossens de Warsage introduit en 1992. Ces pigeons sont à l’origine des cinq victoires nationales dans les concours internationaux, dont quatre chez Jean.

Vainqueur Pau national femelle 2016

 

Question méthode de jeu, encore une fois notre hôte fait au plus simple, les mâles et les femelles sont joués au veuvage, du début de saison jusqu’à Perpignan. Quand les femelles s’accouplent entre elles, ce n’est pas un problème, ” tout le monde au voyage ! Et on profite du position de couvage et de la motivation naturelle.”

 

Les boxes des reproducteurs
  • 2011 : 1er  national de Wedemarck
  • 2012 : 1er national femelle Perpignan
  • 2013 : 1er national St-Vincent
  • 2016 : 1er national femelle Pau

Tous ces pigeons sont issus du même couple de base le père un ancien extra voyageur avec prix à Toulouse, Saint Vincent et Wedemarck et fils de la 13ème International San Sebastian 2007,  75 % Tossens avec 25 % de sang Cattrysse par Joseph Debacker. La mère une extra aussi se classant à Saint Vincent, Toulouse et Vitoria, est une fille d’extra-voyageurs et petite fille du 14 è International San Sebastian 2007. Comme son mâle elle est au 3/4 Tossens et pour 1/4 Cattrysse.

Le premier concours fédérale  qui est traditionnellement  le vrai point de départ  du schéma de la mise en place pour les concours internationaux, c’est bien déroulé. Les 1066 pigeons de la 2eme région colombophile étaient lâchés sur Issoudun (326 km), Jean mis 5 pigeons dans les 10 premiers. Il y a pire façon de lancer sa saison !

Pierre Bockstael

Nous vous recommandons aussi