Le phénomène Tanguy Gervois, fait une démonstration sur Salbris

Le dimanche 30 mai, le groupement de Saint-Pol-sur-Ternoise lâchait leurs pigeons sur Salbris (914 vieux et 649 yearlings). Alors que beaucoup dans la région se plaignaient d’avoir des rentrées délicates et que les concours s’éternisait de façon anormale, “ça tombait à Gravelotte !” chez Tanguy Gervois, qui atomisait littéralement le concours d’un ans et remportait la victoire en vieux.

Le champion de France Tanguy Gervois dans son colombier de veufs
  • Salbry (327 km), 649 yearlings : 1°, 2°, 3°, 4°, 5°, 6°, 10°, 11° ……18/22 pigeons
  • Salbry (327 km),914 vieux pigeons, 1°, 5°, 6°, 9°, 10°,12°, 23°…..9/10 pigeons

Adepte inconditionnel et porte drapeau de la méthode mappsystème, Tanguy se base sur du matériel de très haut niveau pour réaliser ces performances formidables. Avoir sept pigeons en une minute sur un concours qui  se révèle difficile pour certain colombiers, et pas des moindre, est la preuve d’un talent certain de l’amateur et des pigeons qui résident à Marconne ! Cerise sur le gâteau qui ne gâche rien au plaisir de notre jeune colombophile,  ” le 2e vieux du concours chez Bernard Fusillier à été élevé chez moi“, me dit-il avec un large sourire “ C’est peut-être bien de le rajouter…

Le Dan 84, vainqueur en vieux n’est pas un inconnu puisqu’il est à sa troisième victoire au niveau du groupement (voir le pédigrée), c’est un pigeon qui vient directement du colombier de Dany Dusausoit de Beloeil (B).

 

 

Le vainqueur en yearling et plus rapide du concours, c’est à dire de 1563 pigeons, est un mâle bleu d’origine Dany Dusausoit de la lignée de l’Argenton par le père. La mère est le fruit d’un croisement Bernard Fusiller (1° de groupement Montauban) et De Cock Frères (Pigeonne de sang Eijerkamp et Hangens).

 

 

Pierre Bockstael

Nous vous recommandons aussi