En 2020 Peggy Delsol confirme sa place de championne de France

Peggy, avec son favori.

Une nouvelle année de succès pour cette championne du Nord. Après 2018, Peggy Delsol est à nouveau sacrée championne de France en 2020 dans la catégorie féminine. C’est dans les concours de pigeonneaux que Peggy excelle ! Cependant les autres yearlings et vieux pigeons ne sont pas en reste.

C’est à Ostricourt que se situe les pigeonniers de la famille, en effet, ici le sport colombophile est une activité qui se pratique à plusieurs. Tout d’abord Jean-Christophe Brice, véritable passionné depuis sa tendre enfance, issu d’une famille de coulonneux et très impliqué dans la vie associative colombophile locale. Le fils, Jean-Baptiste, met également la main à la patte en aidant à la gestion de la colonie. Enfin Peggy, qui elle est colombophile depuis sa rencontre avec Jean-Christophe, elle prend sa première licence en 2007, ainsi est né le colombier Brice-Delsol.

https://www.youtube.com/watch?v=EI3ZXAOD-HU

Pairs et impairs

Au départ le couple décide de diviser les pigeonneaux de la manière suivante : pour Peggy les oiseaux dont le numéro matricule est impair et pour Jean-Christophe les numéros pairs. Avec l’installation de l’électronique dans les pigeonniers, nos deux colombophiles se rendent vite compte d’une chose étonnante… Les premiers pigeonneaux constatés sont systématiquement ceux avec des numéros matricules impaires, ceux de Peggy donc. « C’était flagrant, ce sont ses pigeonneaux qui rentraient le plus vite et avec la constatation électronique on ne pouvait rien y faire ! » explique Jean-Christophe. Même pigeonnier, même soins, mêmes origines ! A croire que les pigeonneaux préfèrent madame, à méditer …

Par manque de temps le couple a dû arrêter durant 3 ans le sport colombophile, en 2018 c’est Peggy qui prend l’initiative et relance la discipline familiale. Mais cette fois elle prend en charge tous les jeunes, idée merveilleuse puisque c’est cette année-là qu’elle reçoit le titre de championne de France !

Colombier des veufs, en cette période de l’année (nous sommes février 2021) ils élèvent 1 ou 2 jeunes.

Accouplés par amour

Du fait de cet arrêt temporaire, Peggy et Jean Christophe mettent à la reproduction des pigeons restés en pause durant trois années, 16 célibataires de 2015 furent accouplés. La suite nous la connaissons. Une équipe de 46 pigeonneaux qui lui permet de faire 206 prix sur 271 engagés (soit 76% de réussite) sur 6 concours de vitesse et un premier titre de championne de France.

 

Gagner du temps et simplicité

Pour gagner du temps les pigeons sont sur caillebotis, la plupart sont nourris au bac commun. Pour la nourriture on retrouve 3 mélanges différents le mue, l’élevage et le sport de la composition de Mr Michel Bondois du groupement de Béthune (mélanges commercialisés par Loos aliment). Les vitamines Grany, des électrolytes ainsi que du sucre de raison sont utilisés.

La priorité est donnée à la résistance naturelle du pigeon « depuis quelques années maintenant nous sélectionnons énormément là-dessus… Si un jeune grandit mal, s’il y a des fientes liquides au plateau ou si un jeune s’arrête de voler au bout de cinq minutes alors il est écarté. Depuis que nous procédons ainsi il y a beaucoup moins de problème de santé au pigeonnier. Et le fait d’écarter tout de suite les pigeons qui volent moins que les autres a eu un effet sur les volées quotidiennes, elles sont beaucoup plus longues et plus intenses. »

 

Depuis plusieurs années l’adénovirus apparait après le premier entrainement. Une surveillance accrue est donc nécessaire durant cette période.  Dès les moindres symptômes (diarrhée, vomissements) les pigeonneaux ont un mélange super diète Grany avec des probiotiques sur le grain. Les pigeons malades sont mis à l’écart pour recevoir un antibiotique adapté.  C’est d’ailleurs le seul administré à la colonie avec un anti trichomonas au sevrage. Ni les reproducteurs ni les veufs ne sont traités avant accouplement, en d’autres termes il n’y a pas de traitement à l’aveugle.

Des origines Françaises

On retrouve au colombier d’Ostricourt des origines provenant de champions de vitesse et de demi-fond du sous groupement de Lille et du bassin minier : Dauchez Michel, Thuilliez Michel, Vancaeneghem André, Vantiecle Daniel, Desseaux Bernard, Derumeaux Albert, Debourrez Pierre.  Plus récemment des pigeons de chez Franck-Olivier Marchand ont été introduits ainsi que Blanpain Stéphane. « On essaie toujours d’avoir des pigeons venant de colombophiles qui nous battent régulièrement ».

1e prix NPDC 2014 au fédéral jeune Derby sur plus 8000 pigeons. Aujourd’hui elle est dans le compartiments des reproducteurs.

Quelques résultats 2020

Pour cette année 2020 seul les concours de vitesse ont été joués.

11/07 St-Soupplets (jeunes) : 43/68 soit 63% de prix 1, 4, 5, 6, 7, 9, 11, 16, 17, 18, 19 … / 836 pigeons

19/ 07 Le Mesnil (jeunes) : 38/65 soit 58% de prix 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 30, 31, 32, 34, 35, 37 … / 2668 pigeons

25/07 Pontoise (jeune) : 38/65 soit 58% de prix 2, 8, 9, 10, 11, 18, 19, 20, 21, 25, 29, 37, 49 …/ 1988 pigeons

8/08 Le Mesnil (jeune) :38/63 soit 60 % de prix 18, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 27, 28, 29 … / 1823 pigeons

 

Championnat du sous groupement de Lille

Vieux aux trois premiers inscrits

3e avec 28 prix

1e au plus grand nombre de prix avec 261 prix sur 7 concours

1 an aux rois premiers inscrits

Peggy Delsol : 1e avec 33 prix

Jean Christophe Brice : 2e avec 24 prix

1e As pigeon 342121.19avec 12 prix/13

Un bel écaillé noir avec pour origine une mère 100% Jean-Marie Milleville, un très bon amateur de vitesse et de demi-Fond à Leforest et un père issu du colombier Brice-Delsol. (voir vidéo)

Pedigree du 342 121.19  (Cliquez ici)

FR 342 121. 19 1e As pigeon vitesse

 

31/05/20 Le Mesnil : 224e /2637p

06/06/2020 Toury :  260e /1912p

13/06/2020 Le Mesnil : 256e / 1510p

21/06/2020 Le Mesnil : 186e /847p

27/06/2020 Pontoise : 226e /1106p

05/07/2020 Le Mesnil : 3e /520p

11/07/2020 St-Soupplets : 107e / 656p

25/07/2020 pontoise : 18e / 531p

02/08/2020 Le Mesnil : 2e /487p

15/08/2020 Le Mesnil : 17e /207p

22/08/2020 Arsy : 16e / 155p

 

Championnat de la première région

1e en 1 an avec 18 prix (JC est 5e avec 18 prix)

1e en féminine ave 20 prix

10e en vieux avec 24 prix (Jean-Christophe est 32e avec 18 prix)

11e en jeunes avec 14 prix

 

Pour finir Peggy et Jean-Christophe souhaitent inciter les amateurs à remplir les formulaires pour participer aux différents championnats afin que ces derniers soient plus représentatifs. ” Dommage que les responsables sportifs des groupements ne le fasse plus via les classificateurs comme avant…”

Plus on est de fous plus on rit.

 

Louis Gustin

Nous vous recommandons aussi