Vingtième victoire NPC pour Alexandre Margris, en 10 ans. Un record !

Houdini, la dernière pépite en date du colombier Margris P & F, remporte une victoire magique au nez et  à la barbe d’un gros contingent sur le concours de Saint-Junien organisé par le Calc le samedi 20 juin.  

Houdini, 1er NPC Yearling, plus grande vitesse de plus de 8000 pigeons

Au creux d’une vallée, à côté du fleuve côtier l’Authie, le colombier est situé dans le jardin fleuri de la charmante maison de Paul et Jacqueline.

Alexandre Margris présentant Houdini (voir la vidéo)

Alexandre est un jeune entrepreneur de 34 ans, il est à la tête de l’entreprise MAPPsystèm, en collaboration du Dr Duchatel. Ils ont créé une gamme de produits colombophiles naturels. Leur objectif étant de maintenir la meilleure condition des pigeons en réduisant à l’essentiel l’usage d’antibiotiques. Alexandre raconte : « Mon ambition est de promouvoir le retour à la nature en respectant les pigeons. J’ai rencontré le docteur Duchatel en 2003, lors d’un voyage à Mira (Portugal). J’étais envoyé par la fédération comme le meilleur jeune colombophile français. J’ai commencé la colombophilie en 2001. »

Au début Alexandre utilisait comme tout le monde les antibiotiques en préparation aux concours. Mais très vite ce mode de fonctionnement ne lui a plus convenu. Sa rencontre avec le vétérinaire Jean-Pierre Duchatel, et après des heures à parler « pigeon » ensemble, ont renforcé son envie de revenir à un élevage plus naturel et en accord avec ses convictions. L’idée de MAPPsytem se profila, grandit et petit à petit a vu le jour. Les premiers balbutiements commencèrent en 2006 et le socle de la gamme fut créé et posé en 2009, alors qu’il travaille pour une grande firme colombophile belge. « Dans mon association avec Jean-Pierre, j’identifie les problèmes généraux des colombophiles avec l’impératif de la compétition, puis c’est collaboratif : il apporte sa connaissance scientifique, indispensable à la qualité de la gamme et nous élaborons ensemble des produits bénéfiques pour la santé et la mise en forme des pigeons. C’est une véritable symbiose entre lui et moi ! »

(NDLR : A Pigeon-Master, nous sommes fiers de l’avoir enrôlé dans l’équipe et si vous suivez les tutoriels, vous comprendrez que ses victoires ne sont pas le fait du hasard : « seule la victoire m’intéresse, juste participer ce n’est pas pour moi » répète-t-il à l’envi.)

Chez les Margris, tout est réglé autour de la vie des pigeons et de la gestion du colombier. Jacqueline (la maman) donne un coup de main, Paul (le papa) s’occupe des entraînements et Alexandre s’occupe de la mise en condition des différentes équipes . « Je les règle comme des Formule 1, quand j’engage un pigeon dans un NPC, c’est pour qu’il gagne » !

Quelle distance préfère-t- il jouer ? Sans hésiter, comme à son habitude, il dit : « Je suis dans mon jardin dans les concours entre 250 et 650 km. Bergerac du CALC (613 km) est le dernier concours où j’engage mes bons pigeons. Après pour les pointeurs, le risque d’émousser leur pointe de vitesse est trop important, alors au-delà de Bergerac, j’engage de bons pigeons mais pas mes plus rapides ». Entendez par-là les potentiels vainqueurs de concours à fort contingent, comme Dreed,

Les origines de la colonie

Les premiers pigeons proviennent de Benoit Ducellier (France) dont certains ont été élevés à la main à partir de l’âge de 10 jours et j’ai quelques pigeonneaux des amateurs de ma société La rapide Auxiloise.

Ensuite viennent s’ajouter quelques Cuvilliez P & Fils (France), terribles joueurs et des Daniel Bérogé de Haveluy (France) (bon offert à l’examen des jeunes colombophile en 2003). Puis quelques achats chez les champions de France 1996 Michel et Dany Hanskens de Blangy-Tronville (France), qui sont devenus des amis. En 2003 arrivent les pigeons de Didier et Serge Hoflack (France) via l’entremise de Philippe Bazille (France).

Hermine d’Urga , pilier de la colonie

« Voilà la base de départ sur laquelle j’ai construit ma colonie », ajoute Alexandre. A partir de 2006, tout s’accélère avec l’introduction des pigeons de Gilbert Heijnen de Gronsveld (Pays-Bas), une femelle de Peter Allemeesch de Veurne (Belgique) et un mâle de chez Dirk Barbry de Ieper (Belgique). « En 2008 l’apport d’une femelle de Philipe Baesel de Volmunster (France) allait nous faire entrer dans une autre dimension, cette femelle est Hermine d’Urga , mère et grand-mère de nombreux craks de la colonie. Des pigeons capables de voler en tête et de gagner de 100 à 1000 km ! Juste incroyable ! »

Olympique Timoko, Fils direct d’Hermine d’Urga

 

En 2010 arrivent à Gennes-Yvergny trois pigeons de chez Verkerk Gerard et Sebastiaan de Reeuwijck (Pays-Bas) et deux femelles de chez Van Rijn Meeder de Lier (Pays-Bas). « Ces 5 pigeons ont vraiment eu un impact énorme sur notre équipe, les croisements se sont révélés exceptionnels et ont marché directement au-delà de mes espérances ! » Ensuite, est arrivé un mâle de Francis Bury de 2015, pigeon qui fut un excellent voyageur. Il s’impose maintenant comme un excellent reproducteur.

Alexandre explique qu’il faut introduire ce qu’il y a de meilleur pour rester au sommet : « Sans les bons, le champion n’est rien ! ».

En 2017, a été introduite une fille du légendaire New Freddy de PIPA et quelques Luc De Roeck de Manage (Belgique), Sibille Thierry et Thomas de Courcelles. Ces dernier temps, juste quelques élevages en commun avec Adrien Mirabelle et Martial Maindrelle.

La méthode d’élevage

photo d’illustration

Chez les Margris, toute introduction est scrutée à la loupe. « On procède toujours avec prudence, j’accorde beaucoup d’importance à la prise en main », affirme Alexandre qui privilégie ses pigeons, chaque année les meilleurs voyageurs passent au colombier de reproduction. « On essaye en quelque sorte de créer notre « race ». J’ai déjà mon propre gabarit de pigeons à force de sélections, pas forcément standard mais qui sait voler vite, dur et longtemps et surtout répéter de semaine en semaine. »

On pratique au maximum les croisements mais une consanguinité assez rapprochée s’installe naturellement avec trois lignées de base qui représentent 80 % du colombier. « C’est inévitable ! »

Voici Dreed, un pur produit de la méthode Margris

Selon notre hôte, « quand les deux parents sont parfaits en main, on peut prédire la qualité des jeunes. Cela permet d’avoir une certaine pérennité dans la qualité de l’élevage génération après génération et de produire le meilleur matériel de croisement possible. »

« Je pratique volontiers les accouplements frère et sœur avec mes champions dans le but de placer les jeunes à l’élevage, poursuit-il, ce qui permet de fixer les meilleurs gènes et de créer des lignées de cracks pigeons. Pour l’instant, même si rien n’est jamais figé en colombophilie, le pari est en bonne voie d’être réussi ». « L’élevage c’est vraiment ma passion ! » dit-il. Ah bon J ?

La méthode, la rigueur, la passion, les bons pigeons, c’est le cocktail magique de la naissance du phénomène Houdini

Sur le Saint-Junien du CALC le samedi 13 juin, les conditions n’étaient pas spécialement favorables au tandem, le vent de secteur sud était faible, ce qui permit quand même aux pigeons de se détacher du groupe et de venir en tête.

Libéré à 7h10 par beau temps, Houdini venait de l’arrière. « Je ne pensais pas à la victoire, après ce crochet, avoue Alexandre. Alors quelle fut notre surprise en entendant les constatations des concurrents. Nous étions en tête ! De là à rêver de la victoire… ! »

« La nouvelle est tombée le vendredi matin. Je gagnais d’une courte avance, 3 secondes. C’est un vrai tour de magie ; vu les conditions de vent, je ne devais pas gagner. C’est pour ça que le 14405/19 est baptisé Houdini ! Il nous a fait un sacré tour, quelle surprise

Depuis cet hiver, Alexandre sait qu’Houdini sera son premier inscrit aux concours du CALC. Pourtant ce pigeon a eu beaucoup de pépins en début de carrière : il s’est perdu lors du premier concours, puis s’est blessé au deuxième. Mais il a fini la saison de jeunes en trombe : deux prix de tête en vitesse ! »

4e  Fontenay dans 881en 2019

4e  Pontoise dans 806 en 2019

7e  Blois en groupement dans 710 pigeons 2020

1er Saint-Junien NPC, 2963 pigeons, plus rapide de 8357 p

Saint-Junien du 13 juin 2020

6, 8, 9, (Dreed) 10, 32, (Petite fille Olympique Timoko), 18 prix de 18 vieux sur 5394 pigeons

1, 8, 10, 16, 18, … 15 prix de 27 yearlings sur 2963 yearlings

Les victoires Nord – Pas-de-Calais de la colonie Margris P & F

1°  Limoges 2010 (489km) 2920 vieux – plus rapide de 9127 pigeons « Indy de Vive »

1° & 2°  Poitiers 2011 (427km) 10980 jeunes “Royal Lover” & “Olitro”

1° Saint-Junien 2012 (493km) 3087 yearlings « Olympic Timoko »

1° & 2°  Saint-Junien 2012 (493km) 2434 jeunes – plus rapide de 9399 pigeons « Lisa America » & « Palmyre Limburgia »

1°  Poitiers 2013 (427km) 6984 vieux – plus rapide de 10154 pigeons « Olympic Turbo Jet »

1°  Saint-Junien 2014 (493km) 8415 vieux – plus rapide de 11972 pigeons « Olympic Timoko »

1°  Poitiers 2014 (449km) 3689 jeunes « Vision Intense »

1°  Poitiers 2014 (449km) 3541 yearlings – plus rapide de 10715 pigeons « Olona Ok »

1°  Poitiers 2014 (449km) 7174 vieux « Roxane Griff »

1° Jarnac 2015 (535km) 1075 jeunes « Lisa América »

1° Jarnac 2015 (535km) 1076 vieux – plus rapide de 2151 pigeons  « Hermine d’illius »

1° Limoges 2015 (535km) 1002 jeunes – plus rapide de 1479 pigeons  « American Beauty »

1° 2° 3°  Limoges 2015 (535km) 477 vieux – plus rapide de 1479 pigeons   « Brillantisime »

1° & 2° Semi-National St Junien 2015 (492km) 6815 vieux – plus rapide de 10129 pigeons « Olympic Real de Lou » & Olympic Bahia

1°  Saint-Junien 2017 (535km) 6202 vieux – plus rapide de 8393 pigeons « Hermine d’illius »

1° Saint-Junien 2018 (492km) 2324 yearlings – « Dreed »

1° & 2° Brive 2019 (570km) 2586p – plus rapide de 3753 pigeons « Polo» & « Dreed »

1° & 2° Saint-Junien 2019 (492km) 1621 yearlings « Hirosaka » & « Lucinda »

1° & 2° Brive 2019 (570km) 1167 yearlings « Lucie » & « Luc »

1°  Saint-Junien 2020 (492km) 2963 yearlings – plus rapide de 8357 pigeons « Houdini »

 Pierre Bockstael (fondateur de Pigeon-master.news)

Nous vous recommandons aussi