L’électronique, un allié précieux

Samedi 13 juin, sur le concours d’Argenton, 1989 pigeons vieux ont été lâchés à 7h05. Le premier pigeon constaté a été celui de Pascal Becquart à 11h44 05 à Estrée Blanche.
“Heureusement que l’on a l’électronique, je ne l’ai pas vu arrivé” souligne Pascal. Pascal joue à la société d’Enquin-les-mines, il est très connu dans le groupement de Saint-Omer puisqu’il est président du contrôle.
La colombophilie, il est né dedans. Il a joué avec son père puis a pris sa propre licence en 1981. Il initie sa petite fille, Elise, (sur la photo). Elle est déjà très à l’aise dans les pigeonniers de son papy et les pigeons la reconnaissent.
160 pigeons constituent son colombier, 20 vieux, 33 1an, 13 femelles qui jouent accouplées dans le pigeonnier des reproducteurs et une soixantaine de jeunes. Il joue la vitesse, le demi-fond, le fond, le Calc et 1 ou 2 concours internationaux. Ses concours préférés restent le fond et le grand fond.
Son pigeon vainqueur ce samedi est le 291649 de 2018. C’est un roux; L’origine de ce pigeon par son grand père est de Noyelle Père et Fils à Ferfay, par sa grand-mère Noël Branly et par sa mère pigeon qui lui a été offert par Didier Bouseket à Hazebrouck.
En jeunes, il n’a pas été joué, en 1 An il a fait 2 prix sur 4 et cette année c’est la première fois qu’il partait pour un concours à deux nuits de panier.
Pascal Becquart travaille beaucoup sur les origines et fait une sélection sévère.
Lydie Duriez (CLP)

Nous vous recommandons aussi