A Wervicq, les places sont chères et se méritent

Bienvenue chez Bruno BAILLEUL.

Pas de gros pedigrees, pas de noms ronflants, pas de grosses installations, ni une grande colonie, mais une longue tradition de bons pigeons, allons à la rencontre d’un des plus fin colombophile de la Première Région.

Bruno devant ses colombiers

Bruno a grandi à BOESCHEPE comme son épouse, il a débuté en colombophilie à l’âge de 16 ans (1970) n’étant pas majeur la première licence est mise sous le nom de son père, Jean-Marie. A l’époque, la majorité est nécessaire pour obtenir une licence colombophile. Il joua ainsi pendant 2 ans avant d’entamer sa carrière professionnelle dans les Douanes. Il laissa donc la colonie aux soins de son père amateur de la vitesse et de demi-fond. En 1986 au décès de son père. Bruno récupère 3 couples qui deviendront la base de la colonie dans son colombier de Tourcoing.

L’évolution de carrière au sein des Douanes se fait par concours toujours accompagnée d’une mutation et d’un changement géographique, pas simple pour gérer une colonie. Bruno se retrouva ainsi successivement en poste à Roissy, Rekkem, Bailleul, Roncq et Lille. Quand Bruno était basé à ROISSY, ce n’était pas simple pour participer aux concours à Tourcoing, il enchainait, la semaine 3 nuits d’affilées de 12 heures puis remontait le week-end dans le Nord pour retrouver sa famille et les pigeons.

Bruno est en retraite depuis 2009, il habite Wervicq depuis octobre 2014. Lors de son déménagement, il s’était donné un mois pour installer de nouveaux colombiers et y adduire une sélection de ses meilleurs pigeons. Après deux saisons « de transitions », il revient vite en tête des championnats, ce qui prouve la force de la colonie et le talent du colombophile.

Aujourd’hui, Bruno prend soin d’environ une soixantaine de pigeons l’hiver, il dispose de 7 couples de reproducteurs et de 22 couples voyageurs. Chaque année, il se procure 60 bagues dont 40 bagues derby pour sa propre colonie et 20 bagues pour répondre aux différentes sollicitations, la rançon du succès.

Lors de ma visite (fin janvier 2019), tous les couples étaient remis en ménage depuis le 2 décembre. Charge à chaque couple sauf accident (bagarre, œuf clair) d’élever les deux jeunes. Bruno conserve aussi bien les jeunes des reproducteurs que des voyageurs et les résultats prouvent son choix.

Bruno est un passionné, à tel point que sa saison colombophile démarre fin mars au premier concours à Wervicq et se termine à la mi-aoùt sur un concours de société sur ROYE après le fédéral de VIVONNES. De plus, toutes les mises en loge se font à Wervicq quel que soit le type de concours. Même avec un effectif réduit, Bruno prouve que l’on peut jouer les premiers rôles en Première région..

Des astuces (je pense qu’il ne m’a pas tout dit J), de la pratique, de l’observation, de la lecture, de l’écoute lui permettent aujourd’hui  d’afficher des résultats  plutôt envieux. Le suivi de la colonie est tenu sur informatique, Bruno utilise un logiciel qui lui permet de connaître l’origine de chaque pigeon. En parallèle, il a créé un tableur sur lequel il note toutes les informations de chaque concours avec notamment les infos météo, vitesse des pigeons, nombre de pigeons etc. Cela lui est très utile au moment de la sélection en fin de saison.

Les installations

« Ce n’est pas Versailles, tout est dans l’astuce ».

Un premier pigeonnier accueille de part et d’autre d’un couloir central deux compartiments pour les pigeonneaux : à l’origine un abri de jardin retravaillé façon pigeonnier (à la Bruno). A l’arrière d’un des deux compartiments se trouve le pigeonnier des reproducteurs, environ un mètre carré cinquante.

Un second pigeonnier pour abriter d’un côté les mâles célibataire et de l’autre les femelles célibataire. Entre les deux pigeonniers, Bruno a inséré astucieusement une volière séparable en deux et accessible aux reproducteurs, aux voyageurs adultes ainsi qu’aux jeunes.

Les origines

L’effectif des reproducteurs est essentiellement constitué de pigeons qui ont fait leurs preuves. On y retrouve des valeurs sûres qui ont fait et font encore la base de la colonie :

  • Le VIEUX ROUX 371290/2007 pigeon déjà présent à Tourcoing mais que Bruno n’a pas osé “adduire” à Wervicq, ce que l’on peut comprendre. Ce pigeon a terminé sa carrière en 2013 avec un triplé sur PAU, ST VINCENT et PERPIGNAN sans jamais avoir participé aux inters auparavant mais après avoir réalisé 19 prix sur les concours fédéraux. (voir la vidéo)

Au national, PAU 172/2009p, ST VINCENT 201/2541p, PERPIGNAN 38/3273p.

Il a encore fécondé en ce début 2020. pedig 371290 07

C’est un fils du MONTAUBAN 063218/1997 qui représenta la France aux Olympiades en 2003 à Liévin

Autre pigeon dont la colonie porte l’empreinte est le 281800/2012 en provenance de son voisin et ami José DE SOUSA (origine KOOPMAN/DE WEERD), à l’élevage depuis 2015.

Ce pigeon a notamment donné la bleue 19654/2016 as pigeon 2017 à Wervicq avec  4309km/prix.

pedig 17558 19

Le mâcot 37414/2017 origine José De Sousa qui accouplé avec la 37371/2017 (petite fille du vieux roux) a donné le 017558/2019 1er fédéral Châteauroux zone centre.

  • Le 19671/2016 fils du 281800/2012 (De Sousa) accouplé à la 018020/2010 (Deseur x les noirs de Bruno). Leur fils 338139/2019 fait le 5 éme as pigeon au Louvre-Lens avec entre autres 2 premiers prix.

Bruno met régulièrement des jeunes pigeons dans son équipe de reproducteurs.

Méthode de jeu

A Wervicq, on joue du premier au dernier concours et si on prend le calendrier 2020, Bruno va en principe lancer ses troupes le 28 mars sur ROYE et terminer aux environs  du 11/12 août sur ROYE après le fédéral sur GUERET du 8 août.

A Wervicq, hors mis les reproducteurs, tous les pigeons participent aux concours. Après l’élevage de début de saison, les voyageurs sont séparés mais ne seront  pas remis en ménage avant les concours comme on peut le voir bien souvent. Bruno joue les adultes mâles et femelles au veuvage. Dans le compartiment des femelles se trouve un couple à l’élevage mais qui est là aussi pour dissuader les femelles de s’accoupler entre elles.

Les mâles débutent sur des concours de vitesse puis de 1/2 fond avant d’aborder les concours fédéraux. Sur les concours fédéraux, ceux-ci ne sont pas sollicités tous les 15 jours mais plutôt toutes les 3 semaines. Il sera tenu compte de la difficulté du concours  pour en décider.

Les femelles sont réservées pour les concours de vitesse et de 1/2 fond, sauf trois jouées sur les concours fédéraux pour le championnat fédéral femelles.

Les jeunes sont hébergés dans 2 compartiments sans aucune distinction jusqu’au 1er concours. Après le 1er concours : séparation des sexes, les jeunes seront joués à la méthode de la porte coulissante. Malgré les deux compartiments, tous les pigeonneaux rentrent par le même spoutnik, puis sont ensuite séparés.

Lors des premiers concours, Bruno observe les résultats et la régularité : Un pigeonneau  qui fait son prix régulièrement  en vitesse restera sur les concours de vitesse, les autres passeront sur les concours de 1/2 fond et concours fédéraux.

Palmarès

Avant 2019

Concours fédéraux toutes catégories NPDC aux désignés vieux, 1 ans et jeunes

  • 2011 : 6ème NPDC 27 prix
  • 2012 : 5ème NPDC 26 prix
  • 2013 : 6ème NPDC 25 prix avec la 2ème place au classement  Champion des champions sur 3 années 2011, 2012, 2013 : 78 prix désignés
  • 2014 groupement de Lille
    • Champion toutes catégories fédéraux 30 prix.
    • As pigeon Fédéraux vieux Groupt de Lille 7 /7 avec 1er à Souillac et  4ème St Gervazy  12ème à Vierzon. Mortellement blessé  pendant l’hiver 2014/2015. (pendant l’adduction)

Déménagement à Wervicq sud  octobre 2014

Toutes catégories fédéraux : 2017

  • 3ème Gpt de Lille 33 prix
  • 2018: 2ème NPDC 30 prix
  • 2019 : 3ème NPDC 31 prix

Avec entre autre :

  • Bourges fédéral jeunes 16 prix sur 21 engagés groupement Lille
  • Argenton fédéral jeunes 19 prix sur 25 engagés zone centre
  • Gueret fédéral jeunes 9 prix sur 18 groupt de Lille

Groupement de Lille 2018 :

  • Treignac fédéral vieux 7 prix/ 9
  • Chateauroux féd (1)   1an : 10 prix/ 17
  • St Junien féd : 1an 6 prix /12
  • Souillac féd 1an 3 prix /5
  • Chateauroux féd(2) 1an : 4prix /5, Jeunes : 14 prix / 20
  • Vivonne jeunes : 16 prix / 26

Groupement de Lille 2019 :

  • Catégorie vieux : 33prix de 55 engagés
  • Catégorie 1 ans : 30 prix de 60 engagés
  • Catégorie femelles: 8 prix de 12 engagées
  • Catégorie jeunes : 31 prix de 58 engagés

 

  • 1er fédéral  jeunes sur Chateauroux 2019 zone centre
  • As pigeon fédéral jeune 2019 avec la 17568/2019 (Groupement de Lille)
  • 5è as pigeon féderal  jeunes avec la 17568/20192019 NPC
  • 4è au championnat fédéral jeunes 2019

Concours 2019 :

  • Châteauroux 6e/1010 pigeons
  • Vivonne 16/1073  pigeons.
  • Châteauroux fédéral (jeunes)450 km, 14 prix/ 29 engagés dont le 1er en zone centre  1er.5.6.7.12.26.27…/1010 et 10 prix par 10
  • Chateaudun 324 km, 23 prix/28 engagés  2e.3.5.6.9.10.11.12.13.14/414 et 14 prix par 10
  • VIVONNE 528 km, 17 prix/29 engagés, 16e.18.19.32.33.61.62/1073 et 11 prix par 10

Groupement de Lille

  • As pigeon en 2017 avec une femelle d’un an dans l’entente Wervicq/Bousbecque
  • 5 ème as pigeon 2019 au Louvres Lens
  • Sur 3 week-ends consécutifs 54 prix avec les jeunes.
  • Vierzon féd vieux 8 prix/ 11 , 1an 5 prix / 13
  • St Junien féd : vieux 6 prix / 11, 1an 7 prix/ 13
  • Treignac féd : vieux 9 prix/10 , 1an 6 prix/ 13
  • Brive féd : vieux 2 prix/6 , 1an 4 prix/ 5
  • Souillac féd : vieux 2 prix/4 , 1an 2 prix/ 7
  • Bressols  féd : vieux 3 prix/ 4
  • Chateauroux Féd 1an : 6 prix/9 Jeunes 14 prix/ 29
  • Vivonne Féd vieux : 5 prix/9, jeunes 17 prix/ 29

Anciennes gloires :

L’Olympique Liévin : 63 218 /97 (Montauban)

  • Tulle 23/6/2001 7ème/ 721 pigeons
  • Montauban 21/7/2001 7ème/4377 pigeons
  • Langon 4/8/2001 10ème/1619 pigeons
  • Tulle 15/6/2002 35ème/879 pigeons
  • Tulle 14/7/2002 7ème/629 pigeons
  • Montauban 27/7/2002 95/ 4501 pigeons

Classé 18ème à Liévin catégorie Fond  89 points

As pigeon fédéral 2001 

L’écaillé noir “Bague en or” 70712/99

Le Montauban 438 : 12438 /08 Petit fils et arrière pf du Montauban 63218/97 pedig 12438 08

  • As pigeon fédéraux Lille 2011, 2ème 2013, 4ème 2010
  • 1er, 2ème et 5ème en 3 Montauban au groupt de Lille
  • 25 prix Fédéraux en 5 ans.

Perdu au dernier fédéral 2014

Le Vieux roux : 371 290 / 07 : fils du Montauban 63218/97 pedig 371290 07

  • A s pigeon aux inter ECTN 2013
  • Pau 13 : 11/118 (ECTN) 172/2009 nat
  • St Vincent 13 : 12/130 (ECTN), 201/2541 nat
  • Perpignan 13: 1er/98 (ECTN), 30/3273 nat

3 /3 à Montauban, 19 prix fédéraux de 2008 à 2012.

Et la relève est assurée :

  • 17558/19 : 1er Chateauroux /2464 , 6ème Chateaudun 414, 16ème Chateaudun/720  pedig 17558 19
  • 17566/19 : 8 prix par 10 dont 5 demi fond pedig 17566 19
  • 17568/19 : as pigeon fédéraux jeunes : 6/1010 Chateauroux et 16/ 1073 Vivonne pedig 17568

19/1010 Lorris, 11/414 Chateaudun en tout 10 prix dont 5 demi fond par 10

  • 32046/18 : 4 fédéraux/5 par 10
  • 32031/18 : 8ème St junien, 9ème Souillac et 4/5 Fédéraux.

Bruno démontre que ses résultats sont le fruit de son implication très forte dans sa passion.

Ecrit par Yves Campagne (CLP)

Nous vous recommandons aussi